Ah bon, la fracturation hydraulique ne va pas de soi?

En France, malgré l’imbécile bonhomme gouvernemental du redressement (dont on se demande quoi) qui semble avoir oublié un vote du parlement sous le gouvernement précédent, la fracturation hydraulique n’est pas à l’ordre du jour. Une loi peu satisfaisante et qui ne semble pas gêner cet imbécile.

En effet, il souhaite:

qu’on explore le gaz de schiste si on a une technologie propre et écologiquement fiable. /C’est notre responsabilité de tenter de le faire. Qu’est-ce qui interdit d’aller voir? — Le Figaro, 17/6/2013, cité dans les «Minimares» du Canard Enchaîné19/6/2013

Eh, y a pas une loi qui a été votée en mai-juin 2011? Loi fracturation hydraulique — regardez bien, il y a 2 pages d’articles consacrés au projet de loi, à l’analyse et à la publication de la loi en juillet 2011.

C’est drôle comme le PS au gouvernement oublie que les députés et les sénateurs PS voulaient une loi pour empêcher la fracturation hydraulique. C’est vrai qu’ils ont aussi dénoncé cette loi comme tout à fait insatisfaisante, avec raison. Sur ce site je l’ai qualifiée de «scélérate». Mais si, en plus, on s’assoie sur cette loi sans grand courage, c’est encore plus scélérat.

This entry was posted in Loi fracturation hydraulique and tagged . Bookmark the permalink.